Classification de la dépendance au tabac

Les deux principaux systèmes de classification diagnostique, la CIM-10 et le DSM-IV, reconnaissent le tabagisme dépendant comme une maladie, à savoir la dépendance au tabac ou à la nicotine.

Dans ce contexte, le terme de dépendance au tabac serait est plus recommandé que celui de dépendance à la nicotine, car la restriction à une seule substance (la nicotine) ne tient pas compte de l'interaction complexe entre les facteurs biologiques et psychologiques qui se manifestent chez les fumeurs dépendants.

Classification selon CIM-10

La dépendance au tabac est classée sous la rubrique "Troubles mentaux et du comportement liés à l'utilisation de substances psychoactives". D'après la CIM-10, (classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé, publiée par l'OMS) le diagnostic de dépendance au tabac peut être posé lors de la présence simultanée de trois (ou plus) des manifestations suivantes, pendant un mois continu:

  1. forte envie / désir impérieux de consommer du tabac,
  2. perte de contrôle sur la consommation; tentatives infructueuses / souhait permanent de réduire/contrôler sa consommation tabagique,
  3. symptômes de manque physique lors de la réduction ou de l'arrêt de la consommation de tabac,
  4. développement d'une tolérance,
  5. abandon des centres d'intérêt ou de divertissements en faveur de la consommation de tabac
  6. maintien de la consommation malgré les méfaits du tabagisme.

Pour poser le diagnostic de sevrage à la nicotine, la CIM-10 exige la présence de au moins deux des signes suivants:

  • envie impérieuse de tabac (craving)
  • malaise / état de faiblesse
  • anxiété
  • humeur dysphorique
  • irritabilité / agitation
  • insomnie
  • augmentation de l’appétit
  • toux
  • ulcérations buccales
  • difficultés de concentration

Classification DSM-IV (manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, élaboré par l’association psychiatrique américaine APA)

La classification DSM-IV reprend, à quelques différences près, les mêmes critères de dépendance à une substance et de sevrage que la classification CIM-10.

Le diagnostic de dépendance à la nicotine

  1. développement d'une tolérance,
  2. symptômes de manque,
  3. la substance est prise en quantité plus importante ou pendant une période plus prolongée que prévu,
  4. désir persistant et efforts infructueux pour diminuer ou contrôler l'utilisation de la substance,
  5. beaucoup de temps passé à se procurer la substance, à la consommer et à se remettre de ses effets,
  6. l'usage abusif de la substance entraîne l'abandon des activités sociales, professionnelles ou de loisirs,
  7. poursuite de l'utilisation de la substance, bien que ses méfaits au niveau psychique et physique soient reconnus.

Pour poser le diagnostic de sevrage à la nicotine,  le DSM IV exige la présence  des quatre critères (A, B, C et D) suivants:

A) Utilisation quotidienne de nicotine pendant au moins plusieurs semaines auparavant

B) L'arrêt brutal ou la réduction de la consommation de nicotine entraîne, dans les 24 heures, au moins 4 des signes suivants:

  1. humeur dysphorique / dépressive
  2. insomnie
  3. irritabilité / frustration / colère
  4. anxiété
  5. difficultés de concentration
  6. fébrilité
  7. diminution du rythme cardiaque
  8. augmentation de l'appétit / prise de poids.

A noter que dans DSM-IV, le craving (l'envie irrésistible d'une cigarette) n'est pas mentionné parmi les symptômes de manque.

C) Les symptômes causent une souffrance cliniquement significative ou une altération du fonctionnement

D) Les symptômes ne sont pas dus à une affection médicale générale, et ne sont pas mieux expliqués par un autre trouble mental.

Références

Fiore et al, Treating Tobacco Use and Dependence

International Classification of Diseases, (ICD-10-CM); Section on Mental Disorders (290-319)

Hendricks PS et al, Evaluating the validities of different DSM-IV-based conceptual constructs of tobacco dependence, Addiction 103 (7), 2008

Hughes JR et al, Prevalence of DSM/ICD-defined nicotine dependence. Drug Alcohol Depend. 2006 Nov 8;85(2)