Avant une intervention chirurgicale

Fumer augmente le risque de complications diverses pendant et après une intervention chirurgicale. En moyenne, les fumeurs sont hospitalisés plus longtemps que les non-fumeurs. Un sevrage tabagique effectué avant une intervention chirurgicale programmée permet de réduire considérablement le risque de complications.

Complications intra- et post-opératoires chez les fumeurs

Les fumeurs courent un risque plus élevé de difficultés de cicatrisation, de complications cardiovasculaires et d'interventions secondaires. En outre, ils sont hospitalisés plus longtemps. Si le sevrage tabagique a lieu 6 à 8 semaines avant l’intervention chirurgicale prévue, le risque de complication peut être considérablement réduit.

Conclusion

Les fumeurs devraient arrêter de fumer 6 à 8 semaines avant la date d'une intervention chirurgicale programmée afin de réduire considérablement
le taux de complication. Les fumeurs doivent être soutenus dans cette démarche.

Références

Moller AM, et al. Effect of preoperative smoking intervention on postoperative complications: a randomised clinical trial. Lancet 2002;359(9301):114-7

Moller AM. Interventions for preoperative smoking cessation. Cochrane Database Syst Rev.2005 Jul 20;(3):CD002294

Theadom A, et al. Effects of preoperative smoking cessation on the incidence and risk of intraoperative and postoperative complications in adult smokers: a systematic review. Tob Control 2006;15(5):352-8

Thomsen T, Tønnesen H, Møller AM. Effect of preoperative smoking cessation interventions on postoperative complications and smoking cessation. Br J Surg. 2009 May;96(5):451-61.