Patients cardiaques

Risques du tabagisme pour les patients cardiaques

Depuis la première "Framingham Heart Study", qui a mis en évidence un lien entre consommation de cigarettes et cardiopathies ischémiques, de nombreuses études ont démontré une relation indubitable entre le tabagisme et Opens internal link in current windowles lésions vasculaires artérioscléreuses, ou la survenue d'anévrismes.

Les méfaits du tabagisme sur le système cardiovasculaire sont sous-estimés par la population. Parmi les nombreuses substances toxiques absorbées en fumant, il semblerait que Opens internal link in current windowle monoxyde de carbone et les protéines glyquées jouent un rôle prépondérant dans les lésions artérioscléreuses liées au tabac. La nicotine en revanche et selon les recherches effectuées jusqu'à présent, n'a pas d'effet délétère notable sur l'irrigation du muscle cardiaque (myocarde) et n'augmente pas le risque de maladie coronarienne. Cette observation est particulièrement importante pour l'usage de substituts nicotiniques dans le traitement des symptômes de manque.

Recommandations de traitement pour les patients cardiaques

Les patients cardiaques doivent être informés que le tabagisme porte atteinte au cœur et à l'appareil circulatoire et qu'un sevrage tabagique contribue fortement à ralentir, voire à stopper, l'évolution d'une maladie coronarienne. Les patients cardiaques doivent être incités à arrêter de fumer et accompagnés dans leur démarche de désaccoutumance tabagique.

Pour faciliter la désaccoutumance tabagique, la Société Européenne de Cardiologie recommande d'utiliser les médicaments disponibles indiqués dans l'arrêt du tabac. Le bénéfice obtenu avec ces médicaments pour atteindre la désaccoutumance tabagique l'emporte sur les inconvénients dus à d'éventuels effets indésirables.