Femmes enceintes

Fumer pendant la grossesse est à la fois un facteur de risque important pour l'enfant à naître et l'un des plus faciles à contrôler. De nombreuses substances toxiques contenues dans la fumée du tabac peuvent traverser le placenta et atteindre la circulation sanguine du fœtus. Opens internal link in current windowLe monoxyde de carbone (CO) par exemple empêche le transport de l'oxygène dans le sang et diminue considérablement la quantité d'oxygène apportée à l'enfant à naître. De même, des substances cancérigènes traversent le placenta et atteignent l'organisme fœtal où elles peuvent provoquer des effets délétères sur le patrimoine génétique. De plus, sous l'influence de la nicotine, le flux sanguin qui traverse le placenta est réduit.

La grossesse motive de nombreuses femmes pour arrêter de fumer. Les professionnels de la santé devraient saisir cette occasion pour soutenir les femmes enceintes dans leur tentative de sevrage.

Effets du tabagisme sur l'enfant à naître

Le tabagisme augmente le risque de complications diverses durant la grossesse et d'anomalies chez le fœtus. D'après une méta-analyse, le tabagisme est responsable de 15 % des accouchements prématurés et de 20-30 % des cas de poids plus faible à la naissance. La mortalité périnatale est également augmentée de 150 %.

Le tabagisme augmente notamment les risques:

  • d'avortement spontané (jusqu'à 33 %)
  • de grossesse extra-utérine
  • de décollement placentaire (risque presque doublé)
  • d'accouchement avant terme
  • de placenta praevia (insertion trop basse du placenta)
  • de rupture prématurée de la poche des eaux
  • de poids plus faible à la naissance : -200 g de moins en moyenne, soit -120 g quand la mère fume 1-5 cigarettes/jour, et -350 g quand elle fume 20 cigarettes/jour)
  • de périmètre crânien plus petit et de croissance en taille limitée
  • de mortalité périnatale : le risque est plus que doublé pour 20 cigarettes/jour
  • de malformations à la naissance : le risque de malformation labiale ou palatine est 2.4 fois plus élevé
  • d'augmentation du nombre de récepteurs de la nicotine dans le cerveau
  • d'augmentation de la probabilité de consommer du tabac à l'adolescence

Différentes études ont également suggéré que le risque d'avoir un enfant au comportement problématique (troubles de concentration, difficulté de socialisation), en surpoids pondéral, diabétique ou hypertendu est plus élevé chez les mères qui ont fumé durant leur grossesse.

Une importance particulière revient au monoxyde de carbone (CO) car il perturbe l'apport en oxygène au fœtus. En effet, l'affinité du CO à l'hémoglobine fœtale est particulièrement forte et le fœtus nécessite plus de temps pour l'éliminer qu'un fumeur ne le fait en respirant. Le monoxyde de carbone ralentit la croissance fœtale.

Le tabagisme favorise les anomalies au niveau des neurotransmetteurs et augmente le risque de thrombose liée à une polyglobulie. Le tabagisme favorise l'activation des thrombocytes, la vasoconstriction et la rupture prématurée des membranes par inhibition de la synthèse du collagène. Un lien existe entre la présence de métaux lourds comme le chlorure de cadmium et les anémies et les lésions de l'endothélium placentaire, provoquant des troubles de la croissance foetale. L'effet toxique du chlorure de nickel peut entraîner des cardiomyopathies. Chez l'animal (souris dont les mères étaient exposées au goudron), les N-nitrosamines provoquent notamment des mutations génétiques.

Conclusion

  • Les femmes enceintes doivent arrêter totalement de fumer pendant la grossesse ; plus la désaccoutumance tabagique interviendra tôt au cours de la grossesse, plus les bénéfices seront grands.
  • Les femmes enceintes doivent être soutenues et soigneusement conseillées pendant la désaccoutumance tabagique. Il conviendra de mettre l'accent sur le changement d'attitude et de comportement.
  • Si les approches comportementales ne suffisent pas à arrêter de fumer, il conviendra de proposer des substituts nicotiniques. Les risques liés aux substituts nicotiniques sont bien plus faibles que ceux liés au tabagisme.
  • Privilégier les substituts nicotiniques à effet de courte durée (gommes à mâcher, microtabs, comprimés sublinguaux, inhaler) afin de limiter le plus possible l'exposition du fœtus à la nicotine. Si l'utilisation de patchs transdermiques s'avère nécessaire, utiliser de préférence les patchs délivrant la nicotine durant 16 heures.

Vers le haut

Références

Conférence de consensus, France
http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/Grossesse_tabac_court.pdf

Einarson A et al, Smoking in pregnancy and lactation: a review of risks and cessation strategies, Eur J Clin Pharmacol. 2009

Crawford JT et al, Smoking cessation in pregnancy: why, how, and what next, Clin Obstet Gynecol. 2008 Jun;51(2). Review.

Pollak KI et al Nicotine Replacement and Behavioral Therapy for Smoking Cessation in Pregnancy Am J Prev Med 2007 33 (4).

Lumley J et al, Interventions for promoting smoking cessation during pregnancy Cochrane Database of Systematic Reviews 2004, Issue 4. CD001055.

Tong VT et al, Smoking Patterns and Use of Cessation Interventions During Pregnancy. Am J Prev Med 2008, 35 (4)

Vielwerth SE, et al. The impact of maternal smoking on fetal and infant growth. Early Hum Dev 2007;83

French GM, et al. Staying smoke free: an intervention to prevent postpartum relapse. Nicotine Tob Res 2007;9.

Nielsen A, et al. Maternal smoking predicts the risk of spontaneous abortion. Acta Obstet Gynecol Scand 2006;85.

Kyrklund-Blomberg NB, et al. Maternal smoking and causes of very preterm birth. Acta Obstet Gynecol Scand 2005;84

Ananth CV, et al, Influence of maternal smoking on placental abruption in successive pregnancies: a population-based prospective cohort study in Sweden. Am J Epidemiol 2007;166

Jaddoe VW et al. Maternal smoking and fetal growth characteristics in different periods of pregnancy: the generation R study. Am J Epidemiol 2007;165:

Shah T et al, Sudden infant death syndrome and reported maternal smoking during pregnancy. Am J Public Health 2006;96

Chiolero A et al, Association between maternal smoking and low birth weight in Switzerland: the EDEN study. Swiss Med Wkly 2005;135

Mc Cowen LME, Spontaneous preterm birth and small for gestational age infants in women who stop smoking early in pregnancy: prospective cohort study, BMJ 2009;338:

Wainer R. Tabagisme et fertilité ovarienne. Gynecologie Obstetrique & fertilité 2001;29 :1212, 881-87