Prévalence du tabagisme

Depuis le début des années 2000, la part de fumeurs/ses a globalement diminué en Suisse, mais depuis 2011 le taux de fumeurs/ses reste relativement stable. En 2014, la part de fumeurs/ses dans la population suisse âgée de 15 ans et plus s'élevait à 24.9%.

Plus de deux tiers des fumeurs/ses fument quotidiennement (ce qui équivaut à 17.3% de l'ensemble de la population de 15 ans et plus). La proportion de fumeurs/ses diffère de manière assez marquée entre hommes (28.8%) et femmes (21.1%). C'est parmi le groupe d'âge des 25-34 ans que la part de fumeurs/ses est la plus élevée (34.7%), tandis que celle-ci est la plus faible parmi le groupe d'âge des 75 ans et plus (7.2%)

Concernant les différences entre régions linguistiques, l'enquête de 2014 révèle des parts de fumeurs/ses légèrement plus élevées en Suisse romande (25.9%) et en Suisse italienne (25.6%) qu'en Suisse alémanique (24.5%).

Mortalité liée au tabac

  • Au XXe siècle, plus de 100 millions d’individus sont décédés mondialement des suites du tabagisme, et ce chiffre augmente de 5 millions de victimes supplémentaires chaque année.
  • En 2007 en Suisse, 9200 personnes sont décédées des suites du tabagisme, soit 15 % de tous les décès. Les personnes concernées étaient des hommes pour 70% et des femmes pour 30%, selon une proportion qui correspond aux habitudes de consommation des dernières décennies.
  • Ces décès étaient dus à des maladies cardiovasculaires et à des cancers liés au tabac à hauteur de 41 % chacun, et au cancer du poumon pour 22 %. Un total de 18 % des décès est imputable à des maladies des voies respiratoires.
  • La moitié des fumeurs (50 %) qui ont fumé régulièrement pendant toute leur vie décèdent d'une maladie due au tabac, 25 % d'entre eux avant d'avoir atteint 64 ans.

Coûts

En 1995, les dommages pour la santé engendrés par le tabagisme ont coûté près de 10 milliards de francs. Pour l'année 2007, une équipe de chercheurs de l'Université de Neuchâtel a calculé les coûts sociaux comme suit:

  • Coûts directs 1'733 millions (traitements médicaux, médicaments, hospitalisations)
  • Coûts indirects 3'929 millions (forces de travail perdues, invalidité, mortalité)
  • Coûts immatériels 4'272 millions (évaluation fondée sur les répercussions de la consommation sur la qualité de vie des fumeurs et de leur entourage).

Ces chiffres ne tiennent pas compte des conséquences de la fumée passive.

Vers le haut

Références

Keller R, Radtke T, Krebs H, Hornung R. Der Tabakkonsum der Schweizer Wohnbevölkerung in den Jahren 2001 bis 2007-Zusammenfassung des Forschungsberichts 2008. www.tabakmonitoring.ch

Tobacco control database [online database]. Copenhagen, WHO Regional Office for Europe, 2006. http://data.euro.who.int/tobacco

The world health report 2002 – Reducing risks, promoting healthy life. Geneva, World Health Organization, 2002. http://www.who.int/whr/2002/

Doll R et al. Mortality in relation to smoking: 40 years' observations on male British doctors. BMJ 1994; 309(6959): 901-11. Up-date: Doll R et al. Mortality in relation to smoking: 50 years' observations on male British doctors. BMJ 2004; 328(7455): 1519-27

Bundesamt für Statistik, 2009

Vitale S, Priez F, Jeanrenaud C. Die sozialen Kosten des Tabakkonsums in der Schweiz: Schätzungen für das Jahr 1995, Universität Neuenburg 1998

Opens external link in current windowAT-Suisse
Haslerstrasse 30
3008 Bern
Tel:  +41 31 599 10 20
Fax:  +41 31 599 10 35
projektleitung

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.